La Littérature inouïe

Témoigner des camps dans l’après-guerre

Presses universitaires de Rennes, 2022

Couv_Litterature_Inouie_21.jpg

Entretien avec
Vox-poetica

vox-poetica.png
 
DSC09569 - Copy - Copy (2).JPG
À propos

Spécialiste des liens entre littérature, politique et témoignage au XXe siècle, je suis chercheuse affiliée à la Chaire de recherche du Canada en musique et politique à l’Université de Montréal.  Native du Québec, je détiens un doctorat en littératures de langue française de l’Université de Montréal. J’ai été Fellow du Summer Institute on the Holocaust and Jewish Civilization de la Holocaust Educational Foundation de l’Université Northwestern (Illinois, États-Unis), et chercheuse postdoctorale du FRQSC en littérature comparée à l’Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle.

Mes recherches s’occupent principalement de la littérature française du XXe siècle, dans une perspective fortement axée sur l’interdisciplinarité (histoire, cinéma, musique), le multilinguisme (italien, allemand, yiddish) et les études sur la Shoah. Je m’intéresse surtout aux écritures du désastre génocidaire, en m’interrogeant sur les diverses manières dont une expérience de l’extrême se traduit en littérature. Un premier projet, ayant mené à la publication de mon ouvrage La Littérature inouïe (PUR, 2022), s’est consacré aux premiers témoignages de survivants des camps nazis parus en France et en Italie. Mon projet actuel se concentre sur la mémoire culturelle de la Shoah dans les œuvres de Romain Gary, Primo Levi et Chava Rosenfarb.

publications récentes

Chava Rosenfarb et la littérature montréalaise

La Littérature inouïe : 

Témoigner des camps dans l’après-guerre

Le commentaire de Jean Cayrol pour Nuit et Brouillard d’Alain Resnais